Réalisations communales

Requalifié le patrimoine et l’espace public

Ces dix dernières années, de nombreuses réalisations ont requalifié le patrimoine et l’espace public

 

Sampolo

 

Rénovation de la place du village où l’ancienne fontaine des années 50 a été reconstituée

Réhabilitation de l’église Saint-Paul.

Renaissance de la fontaine de Linzzola

Réhabilitation du four communal

Réfection de la totalité des liaisons véhiculaires et piétonnes (notamment les différents escaliers), avec aménagement d’aires de stationnement et plantations

Reconstruction d’un dépôt garage en matériaux traditionnels.

à partir de 2019 : poursuite de l’aménagement de voiries et création d’aires de stationnement ; végétalisation, traitement paysager des entrées de village

 

 

Giovicacce

 

Réhabilitation du vieux lavoir où les habitants ont tant de souvenirs avec aussi un aménagement des abords. Giovicacce trouvera ainsi un espace de rencontre en plus de celui des abords de l’église paroissiale.

Réalisation d’une nouvelle fontaine incrustée dans le mur de soutènement de la route départementale.

Réalisation d’un terrain de boules sur l’esplanade de l’église

Différents travaux de voirie pour la desserte des habitations

En 2019 : réhabilitation du four communal, poursuite des travaux de voirie et création d’aires de stationnement.

Horizon 2022 : construction d’une station d’épuration par la communauté de communes de la Piève de l’Ornano.

 

 

Parallèlement, une action d’envergure a été conduite dans le domaine de l’habitat

élaboration d’une carte communale qui détermine les espaces constructibles de la commune

récupération par la municipalité de plusieurs maisons sans maitres avec mise en place d’un processus de réhabilitation efficace par les particuliers.

appui technique aux habitants pour la réalisation de titres fonciers

 

Réalisation d’un lotissement communal à Sampolo (sortie route de Ciamannacce) avec la perspective de 5 maisons nouvelles d’habitat permanent dès 2019.

 

Sans négliger pour autant la problématique de l’agriculture : à preuve, la commune élaborer en même temps avec Les communes voisines de Palnecca, Ciamannacce et Tasso un document commun (DOCOBAS) sous l'égide de l'ODARC pour planifier le développement agricole et sylvicole de notre territoire dont le résultat sera un plan d’actions en faveur du développement agricole et forestier.

 

 

Le déclin et la désertification des villages ne sont pas une fatalité. Il faut se battre !

 

 

 

Par ailleurs, dans le cadre de l'inauguration du lotissement "I Pianuli",

ci après le discours du Maire de Sampolo, Jean Baptiste LECCIA en juillet 2018

 

"Monsieur le Président de l’Assemblée de Corse Jean Guy TALAMONI

Monsieur le conseiller exécutif Jean biancucci

Monsieur le conseiller territorial Pierre  Jean LUCIANI  notre ancien président du Conseil Départemental

Mesdames et messieurs les vice président de la communauté de communes de la Pieve de l'Ornano

Mesdames et messiurs les conseillers communautaires

Monsieur le Président du PETR et cher Paul Jo Caïtucoli

Mesdames et Messieurs les maires chers collègues

Et chers amis

 

Une page de l’histoire du village s’écrit aujourd’hui grâce à votre présence que je considère comme un signe d’intérêt, de solidarité et d'amitié.

 

Il ne s’agit pas simplement d’inaugurer un lotissement (d’ailleurs c’est la dernière fois que je prononce ce mot, parlons d’un nouveau quartier de la commune, le lotissement c’est une procédure, un quartier c’est la vie).

 

…. En coupant les rubans tout à l ‘heure vous consacrerez le SAMPOLO du XXIème siècle.

 

Il y a eu le premier établissement humain à SAN GHIRGU à l’âge de fer, l'ancrage sur la plage à PRATAVONE pendant des siècles, l’édification du village de Sampolo au XVème siècle, GIOVICACCE qui nous a rejoint au XIXème siècle, ......et s’ajoute aujourd’hui le quartier I PIANULI. Aboutissement d’une volonté politique et d’une foi dans l’avenir de notre ruralité.

 

La municipalité que je représente s’est fixé pour objectif majeur d’inverser la courbe démographique descendante, c’est à cela que nous consacrons l'essentiel de nos efforts depuis des années , le reste est le quotidien – trop souvent ingrat -  du maire et des adjoints, José BLANWALHI pour Sampolo et Daniel AMBROGGIANI pour Giovicacce.

 

Nous sommes contre le fatalisme du UN CHE PIU NIMU, UN CHE NUNDA A FA. Nous ne sommes pas là POUR ACCOMPAGNER LE DéCLIN et nous ankyloser dans la léthargie plus ou moins teintée de nostalgie.

 

Notre logique de développement – JE PARLE A L’éCHELLE D’UNE PETITE COMMUNE DE MONTAGNE DE 70 HABITANTS PERMANENTS – prend le contrepied de la logique propre à des territoires plus vastes et plus peuplés.  Il ne s’agit pas pour nous de créer des activités commerciale, touristique, artisanale, pour faciliter l’installation de population nouvelle, NOUS N’EN AVONS NI LES MOYENS FINANCIERS NI LES MOYENS TECHNIQUES,

 

Dans nos villages, où on a de la peine à trouver 4 personnes pour jouer à la belote,  comment peut-on imaginer mobiliser les initiatives pour mener à bien des projets ambitieux et structurants.

 

Alors nous inversons la démarche

 

Nous avons choisi d'attirer des habitants permanents en facilitant le logement et l'installation, et ce sont eux qui créent par leur activité la spirale positive du développement à partir des potentialités du territoire.

 

Une forte demande de logements existe dans les villages, qui ne peut être  satisfaite. Y répondre est la clef essentielle de notre survie. Cette demande provient - avec toutes les variantes de motivations et de situations possibles -  de jeunes couples  comme de personnes plus âgées et implique de trouver des solutions en matière de  constructibilité des sols, de récupération des biens sans maître et des biens en état d'abandon manifeste, de résorption de l'indivision,  de lancement de programmes - même modestes - de logements sociaux, d’opérations d’aménagement….

 

Ceci est notre ligne.

 

Pour atteindre notre objectif nous avons entrepris cinq types d’action EN COHéRENCE :

 

1er type d'actions

Accroître le foncier constructible ; ….. notre carte communale en cours d’élaboration avec le bureau URBA CORSE (et je salue la présence d’Odile MERELO) s’efforcera  de répondre aux projets des propriétaires de terrains - dont beaucoup appartiennent à la DIASPORA de la commune -  et aux perspectives démographiques des dix ans à venir, sans bien entendu sacrifier en quoi que ce soit les potentialités agricoles. (à preuve, nous élaborons en même temps avec Les communes voisines de Palnecca, Ciamannacce et Tasso un document commun (DOCOBAS) sous l'égide de l'ODARC pour planifier le développement agricole et sylvicole de notre territoire dont le résultat sera un plan d’actions en faveur du développement agricole et forestier.

 

2ème type d'actions

Entretenir et moderniser le bâti communal existant et pratiquer des loyers adaptés aux revenus des demandeurs.

 

3ème type d'actions

Récupérer des bâtisses en ruine, malgré l’incrédulité,  malgré l’indivision, malgré les résistances diverses, malgré les procès… grâce à l’appui du  GIRTEC,  les réhabiliter et les mettre à disposition de nouveaux arrivants en évitant autant que faire se peut le phénomène de la résidence secondaire.

 

4ème type d'actions enfin

Utiliser le foncier communal disponible pour livrer des terrains équipés à des conditions financières abordables.

 

A cet égard, le quartier I PIANULI que vous allez inaugurer est le produit

 

- D’une continuité de l’action municipale amorcée il y a 30 ans par le prédécesseur de mon prédécesseur (Jean Leccia) et poursuivie par mon prédécesseur (Christiane Leccia) : acquisition du terrain, premier équipement public avec la construction du stade (dont la vocation pourra évoluer) et maintenant la livraison de 6 lots entièrement équipés

 

- De la coopération de la municipalité avec les autorités publiques

 

- Coopération avec les services de l’éTAT  / le permis d’aménager a été refusé trois fois pour des raisons de LOI MONTAGNE et en définitive accordé avec l’appui du secrétaire général de la préfecture qui m’avait dit, après s’être rendu sur place : « la loi montagne est une bonne chose, le tout est d'en faire une application intelligente ». Les propos de la préfète tenue devant les maires de la comunauté de communes il y a quelques jours semblent aller dans le même sens: elle a dit "je suis une femme de solution" !!!! Cela permet tous les espoirs.

 

- Coopération avec la COLLECTIVITé TERRITORIALE ensuite, principal financeur par un double financement (service HABITAT et DOTATION QUINQUéNALE)

 

- Coopération avec LE DéPARTEMENT enfin avec un financement du service HABITAT.

 

Je n’emploie pas le mot AIDE en ce qui concerne ces financements publics…. Le mot aide est trop connoté et renvoie à l’assistanat… LES COMMUNES NE SONT PAS DES ASSISTEES, elles coopèrent avec les institutions, pour le développement local avec de l'argent public.

 

Le budget a été complété par un emprunt à la CAISSE D’éPARGNE et une part significative d’autofinancement.

 

Le tout pour un total de 450 000 euros, hors vente des terrains. (chaque terrain est vendu 24000 € , qui est le prix coutant. J'ajoute que l'acheteur a l'obligaiton de construire dans les dix huit mois).

 

Restera à réaliser la végétalisiaton des parties communes et de l'espace public en face du lotissement qui sera traité  cette annéeen entrée de village avec également un petit bâtiment de service en  pierre sèche.

 

L’année prochaine à cette même période 4 maisons au moins sur 6 possibles seront habitées par une populaton de 11 personnes (5 actifs, 2 retraités, 3 enfants) dont la moyenne d'âge sera de  37 ans ).

 

Projet MODESTE direz vous, grand projet à l'échelle de l'Histoire de notre commune.

Ajouté à l‘installation des nouveaux habitants permanents depuis 2010 , c’est une augmentation de population de 30% en neuf ans que nous comptabiliserons .

 

Pour terminer je voudrais citer ceux qui sont intervenus dans cette opération : ils ont tous un point commun, c’est qu’ils se sont impliqués dans ce chantier en y prenant plaisir.

 

- Notre maître d’œuvre, le bureau éTUDES ROUTIèRES ET AMéNAGEMENT, Evelyne Rouply s’est dépensée sans compter pour surmonter les inévitables aléas de l'opération avec obstination…. Une main de fer dans un gant de velours, l’idéal …

 

- L‘entreprise CICCOLINI de COZZANO, (titulaire du marché), Jean-Jacques et Jean Philippe  notamment, dont l’efficacité n’est plus à louer, tout le monde le sait dans le canton et en Corse du sud,  l’entreprise RENUCCI, Toussaint RENUCCI et ses trois fils, de grand professionnels… toujours réactive, et attentive à nos demandes,

et aussi, en partenariat,

 

- Les entreprises CORSOVIA (pour le bitumage) et Raffali (pour l’électricité)

 

- Le bureau de géomètres Geotopo d’Ajaccio

 

Bref, la preuve que dans le rural profond on peut mobiliser des compétences pour travailler dans le meilleur esprit.

 

Que tous soient ici remerciés.

 

Merci aussi à Henri WINTER de Ciamannacce qui a offert spontanément le matériau d'enrochement

 

Merci à Paul Salort qui a oeuvré avec la gentillesse que nous lui connaissons, à notre réunion d'aujourd'hui

 

MERCI ENFIN ET SURTOUT aux quatre premiers acquéreurs de terrains, et au souci qu'ils montrent de répondre à l 'exigence de qualité que nous leur demandons.

 

EVIVA SAMPOLU

EVIVA U TALAVO

EVIVA A CORSICA"

retour accueil

Mairie de Sampolo

Village

20134 SAMPOLO

Infos pratiques

Horaires d'ouverture au public :

Le vendredi

14h00 à 17h00

Le mardi

14h00 à 17h00

 

Téléphone : 04 95 24 51 55

Fax : 04 95 23 48 41

Copyright mairie de sampolo & giovicacce -  2019. Tous droits réservés. Création AROBASE